SHARE

La Cour suprême d’Israël a décidé de rendre le corps du pêcheur Isma’il Abu Riyalah à sa famille à Gaza après l’annulation de l’ordre temporaire de ne pas le rendre.

Cette décision fait suite à des efforts considérables du PCHR, le Centre palestinien pour les Droits de l’Homme, qui est le représentant légal de la famille, afin que le corps du pêcheur Abu Riyala soit rendu. Le PCHR a commencé ses efforts tout de suite après l’incident du 25 février 2018, le jour où la marine israélienne a abattu Abu Riyalah alors qu’il pêchait dans les eaux de Gaza. Le PCHR prit alors contact avec le bureau de liaison israélien afin de s’enquérir du sort des trois pêcheurs présents sur le bateau contre lequel la marine israélienne avait ouvert le feu. Il fut informé qu’un pêcheur était mort et les deux autres blessés. Ceux-ci furent ensuite relâchés.

Le 26 février 2018, le PCHR poursuivit les contacts avec le bureau de liaison pour obtenir le retour du corps d’ Abu Riyalah mais le bureau répondit ne pas avoir reçu de consigne en ce sens.

En fonction de cela, le PCHR a envoyé une lettre au Procureur public israélien le 27 février 2018, ce qui est une procédure précédant un procès (avant qu’un appel soit interjeté) , demandant que le corps soit rendu à sa famille afin qu’elle puisse lui dire adieu et l’enterrer à Gaza.

Le 6 mars 2018, le PCHR reçut du procureur la réponse suivante: “le cas de ce pêcheur ne remplit pas les conditions qui correspondent à la décision de la Knesset, prise le 1er janvier 2017, concernant le refus de rendre les corps des “saboteurs” et leur maintien en détention par Israël. En conséquence, l’Etat rendra le corps d’Abu Riyalahafin qu’il soit enterré dans la bande de Gaza, 72 après la publication de cette déclaration et tant que la Cour n’émet pas d’autre décision donnant un ordre contraire.”

Dans une démarche injustifiée, la Cour suprême promulgua l’ ordre judiciaire intérimaire de ne pas rendre le corps du pêcheur Isma’il Abu Riyalah à sa famille dans la ville de Gaza. Selon la Cour cet ordre émanait de la requête déposée par la famille du soldat Hadar Golden, détenu par des groupes armés dans la bande de Gaza. La Cour reporta alors l’étude de ce cas au 13 mars 2018.

Le 13 mars l’audience s’est tenue et le Procureur public d’Israël a présenté son dossier à la Cour qui a admis que la détention du corps d’ Abu Riyalah ne correspondait pas aux standards et aux parallèles selon lesquels il fut décidé de ne pas rendre les corps à la partie palestinienne.

Le procureur a confirmé que le maintien en détention du corps n’est pas justifié et qu’il contrevient à toutes les lois et tous les standards internationaux. En réponse à la famille Hadar, qui avait refusé que le corps soit rendu, décision fut prise que la cour jugerait elle même si la détention était conforme ou non aux standards établis par le gouvernement.

Après délibération, la Cour a décidé d’annuler l’ordre intérimaire et de ramener le corps à Gaza ce jour à 10 h. Le PCHR rappelle avec force que la détention des cadavres des Palestiniens et le troc qui en est fait est une pratique istaélienne inhumaine, injustifiée et immorale. Il appelle à mettre fin à cette politique qui est un mépris flagrant pour les valeurs religieuses et humaines en tous cas et toutes circonstances.

 

APPEL URGENT de nos partenaires des اتحاد لجان العمل الزراعي (UAWC) (Union des comités de travail agricoles) à #Gaza à l’intention du Comité international de la Croix Rouge et du Croissant Rouge:

Ils doivent aider à déterminer ce qui est arrivé à Ismail Saleh Abu Reyala, pêcheur palestinien de Gaza tué par la marine israélienne d’occupation et exiger que son corps soit rendu sans délai à sa famille afin qu’ils puissent l’inhumer.

http://www.uawc-pal.org/news.php?n=3309&lang=2

PARTAGEZ LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE SVP ET ADRESSEZ-VOUS DIRECTEMENT AU CICR EN METTANT L’UAWC EN COPIE SI POSSIBLE.

Plus d’information

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here